Dephy et « 30000 Fermes » : une rencontre locale au sommet

#dephy
17 octobre 2019
Visite du préfet Bisch

Les agriculteurs membres du réseau DEPHY, animé par Le Gouessant, et du réseau de la Chambre d’agriculture des Côtes-d’Armor ont échangé avec le Préfet qui pilote les plans nationaux de réduction de l’utilisation des phytos et qui gère le plan de sortie du glyphosate : Pierre-Etienne Bisch. Le délégué ministériel, accompagné par 2 ingénieurs fédéraux représentant les Ministères de l’Agriculture et de l’Environnement, a été accueilli au GAEC du Pont Harcouët à Hillion (22).

Quelle est l’implication des acteurs agricoles dans le plan Ecophyto 2 ? Comment les bonnes pratiques évoluent-elles sur le terrain grâce aux réseaux DEPHY, 30000 Fermes et aux actions collectives bassins versants ? Quels sont les besoins des agriculteurs qui expérimentent des alternatives à l’usage des produits phytos ?

C’est pour répondre à ces questions que Pierre-Etienne Bisch a entrepris un tour de France des régions et fait étape, sur les conseils de la Draaf Bretagne, dans une ferme DEPHY Le Gouessant le 27 septembre dernier.

Agronomie et environnement

Le Préfet, les ingénieurs fédéraux ainsi que des représentants des collectivités territoriales, de l’administration et de l’Agence de l’eau ont été reçus par Pierre-Yves Collet et Xavier Brulé, les associés du GAEC du Pont Harcouët. Ces adhérents privilégient l’agronomie et le travail mécanique du sol. Ils sèment des couverts végétaux en interculture. Ils utilisent Taméo, outil agro-météorologique de pilotage des cultures, permettant de limiter les traitements fongicides sur blé.

La délégation officielle a aussi découvert, au travers des interventions de Sylvie Méheust (Chambre d’agriculture) et de Pierrick Sorgniard (responsable agro-environnement Le Gouessant), les avancées réalisées grâce aux groupes DEPHY et 30000 Fermes costarmoricains. Le président Thomas Couëpel a rappelé les engagements, déjà anciens mais toujours d’actualité, de la Coopérative en faveur de l’environnement.

La parole aux agriculteurs

À l’issue des interventions, les agriculteurs présents ont librement dialogué avec le Préfet. Ils lui ont fait part de leur volonté de mettre en place des outils collectifs ou individuels, de type Mesures Agro-Environnementales, avec une approche administrative allégée et des aides adaptées aux réalités de terrain (exemple : possibilité de subventionner l’acquisition de matériel d’occasion et pas seulement de matériel neuf). Ils ont évoqué la nécessité de mieux rémunérer les produits végétaux issus des pratiques alternatives raisonnées. Jugeant leurs demandes légitimes, le Préfet Bisch a indiqué que la nouvelle Pac s’orientait en ce sens et que certaines suggestions seraient intégrées dans la politique agricole nationale.

Cette matinée d’échange aura permis aux officiers ministériels de mesurer combien la constitution des groupes DEPHY, 30000 Fermes et bassins versants est bénéfique pour les acteurs agricoles locaux et le territoire. Les expérimentations menées ont permis de faire évoluer les mentalités et pratiques des agriculteurs, mais aussi les conseils dispensés par leurs prescripteurs. Il convient désormais d’aller plus loin avec des outils et des aides beaucoup plus proches des attentes du terrain.