Animaux d’ornement : Picorette nourrit les fauves de Bourgogne

#picorette
04 novembre 2019
champion de france lapin fauve de bourgogne

Jean-François Faye élève des lapins d’ornement de la race Fauves de Bourgogne à Lanvallay (22). Cette passion qu’il partage avec sa fille, Ker-Ann, rythme leur quotidien depuis 5 ans. Dominique Patrat s’est aussi pris de passion pour les Fauves de Bourgogne et élève, depuis 1988, une quarantaine d’animaux à Feins (35).

Comment vous est venue cette passion ?

J-F F : « En 2014, j’ai pris une femelle fauve de Bourgogne, ensuite un mâle… Ils se sont reproduits et nous n’avons plus jamais arrêté de nous occuper des lapins. C’était vraiment pour de l’amusement au départ, aujourd’hui on ne pourrait plus se passer de ces boules de poils. »
Ker-Ann : « Pour être honnête, au début, les lapins ne m’intéressaient pas. Puis, il y a eu le premier Fauve de Bourgogne à la maison. J’ai appris à en prendre soin, à les nourrir et j’ai développé une relation forte avec chaque animal ». Jean-François et Ker-Ann ont une vingtaine de lapins. Chacun a son prénom : Sacha, Nicolas, Rosalie…

Dominique lui, a environ une quarantaine de lapins, il a commencé la cuniculture pour faire du lapin de chair. Aujourd’hui il se prête au jeu des concours.

Quelles sont leurs caractéristiques ?

J-F F : « Le Fauve de Bourgogne a une couleur rousse et pèse entre 3.5 et 5 kilos. Ce sont des lapins très sociables et faciles à dresser. »

Que mangent-ils ?

DP : « Principalement, du foin, de l’avoine, de l’orge et des granulés. Nous avons choisi de travailler avec la marque Picorette car leurs aliments complets sous forme de granulés apportent tous les nutriments nécessaires aux lapins. Ils font le plein de vitamines, d’oligo-éléments et de fibres pour être en bonne santé. Et surtout ils permettent aux animaux de garder le poil soyeux, la fourrure douce et brillante. »

Faites-vous des concours ?

DP : « Oui, depuis plusieurs années maintenant. J’ai réussi à gagner le prix de lapine championne de France, deux années de suite, dont cette année à Rennes. »

J-F F : « Nous en faisons 2 à 3 par an, mais nous n’élevons pas des Fauves de Bourgogne dans cette optique. C’est avant tout par plaisir d’être dans le partage avec ma fille, et de rencontrer des personnes avec la même passion. »

Comment préparez-vous les lapins aux concours ?

D-P : Les concours sont stricts et demandes une grande préparation. Le lapin doit peser entre 3.5 et 4.5 kilos. Ses oreilles doivent mesurer 12 cm et rester droites. Pour cela, on lui apprend depuis tout petit à poser. Ses ongles sont coupés pour l’occasion et, le plus important, son pelage doit être particulièrement doux, soyeux, d’une couleur intense et ce, jusqu’à la racine. C’est ce qui fera toute la différence aux yeux du jury.

Autant de critères qui rendent la compétition difficile pour trouver un Fauve de Bourgogne avec toutes ces qualités.

éleveur de éleveuse de lapins fauve de bourgogne